Acheter nos livres / notre DVD

Monique Canto-Sperber avec Nadia Urbinati
Le socialisme libéral

Paris, ESPRIT, 2003
312 p.
ISBN 2-909210-29-4
28,00 Eur

Le socialisme libéral veut articuler les idéaux du socialisme aux idéaux du libéralisme. Sa méthode est de refuser l’antagonisme des traditions socialiste et libérale, qui se sont souvent définies en s’opposant. Son ambition est de revenir au libéralisme comme méthode politique d’émancipation, et de montrer que le socialisme est dans son inspiration première une philosophie de la liberté. Les idées libérales façonnent dès le XIXe siècle une orientation forte du socialisme européen.
Une interprétation libérale du socialisme défend l’autonomie de la société civile, une conception riche de l’individualité et de la liberté, l’idée de responsabilité sociale, l’indépendance relative des activités sociales et économiques par rapport à l’État, la nécessité de la démocratie et d’institutions juridiques fortes ainsi que le pluralisme social et politique.
Le socialisme libéral n’est pas ce qu’on appelle aujourd’hui le social libéralisme, ou accommodation du socialisme à l’économie de marché. Il prolonge le rôle émancipateur du socialisme dans la volonté de rendre autonome la société et de faire parvenir la liberté dans la vie des gens les plus pauvres.
S’il est un courant auquel le socialisme peut se ressourcer, c’est bien le socialisme libéral, tradition minoritaire, d’emblée européenne, qui a anticipé les évolutions futures du socialisme et formulé les problèmes auxquels le mouvement socialiste est aujourd’hui confronté.

Monique Canto-Sperber est philosophe, directeur de recherche au CNRS. Elle a publié de nombreux ouvrages consacrés à la philosophie ancienne, ainsi qu’à la philosophie politique et morale. Parmi ses dernières publications : Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale (1996, 3e édition augmentée, 2001), l’Inquiétude morale et la vie humaine (2001), Éthiques grecques (2002), les Règles de la liberté (2003).
Nadia Urbinati est professeur de théorie politique à Columbia University (New York). Elle a publié plusieurs ouvrages de philosophie politique, dont : Individua¬lismo democratico (1997), Mill on Democracy: From the Athenian Polis to Representa¬tive Government (2002). Elle a également édité en anglais Liberal Socialism de Carlo Rosselli (1994) et On Liberal Revolution de Piero Gobetti (2000).

Ont participé à cet ouvrage : Steven Lukes, Otto Kallscheuer, Mitchell Cohen