Actualité des livres

04 janvier 2017
Note de lecture

Denis Lacorne

Frontières de la tolérance


Gallimard, 2016
250 p.   20,00 €

À côté des nombreux ouvrages qui nous expliquent la « radicalisation » et le fanatisme, ce livre fait exception car il traite de la tolérance (et de l’intolérance) en profondeur, du point de vue politique et historique. Denis Lacorne, directeur de recherches à Sciences Po, bon connaisseur de l’Amérique du Nord et de ses religions, nous livre un panorama très documenté de divers peuples (des amish aux sikhs), de lieux (Venise, l’Empire ottoman, la Pennsylvanie), de moments (du xive au xxie siècle) et de pratiques (blasphèmes, voilement, rites alimentaires, défilés nazis), tout en précisant les positions juridiques face aux cas qu’il présente. Sa grande qualité est de confronter concepts et pratiques, tout en livrant des jugements qui remettent en cause les réflexes politico-religieux actuels. Il part d’une définition « moderne » de la tolérance : c’est « la compréhension et le respect de conceptions diverses et contradictoires de la vérité » ; il épingle ces « traditions [qui] ne gagnent pas en légitimité lorsqu’elles restent figées pour l’éternité », et ose écrire : « Le voile intégral n’est pas agréable à voir. Il renvoie à un espace moyenâgeux, qui n’invite pas à la convivialité, mais n’exclut pas la communication. Les niqabistes ressemblent à ces motards ou ces skieurs qui, malgré leurs faces cachées, s’avèrent capables d’interagir et de communiquer entre eux par la parole et le mouvement. » Belle leçon de tolérance, et beau livre sur les aventures de la tolérance dans le monde occidental !

Michel Juffé