Actualité des livres

04 juillet 2017
Note de lecture

Jonathan Hayoun

Sauver Auschwitz ?

Documentaire, France


Arte/Effervescence, 2016

Le documentaire de Jonathan Hayoun explore la mémoire du lieu. Après-guerre, des chercheurs de trésors arpentent le camp laissé à l’abandon à la recherche de l’« or des juifs ». Le musée national Auschwitz-Birkenau, créé en juillet 1947, est dédié au martyre polonais et à la lutte contre le fascisme. Au début des années 1980, des carmélites s’y installent jusqu’à l’intervention du pape Jean-Paul II pour éviter une « christianisation » de la Shoah. Il a fallu de nombreuses années pour que le camp devienne un « paradigme central de notre culture ». À cette conflictualité des mémoires s’ajoutent les contraintes générées par le tourisme de masse. Le documentaire fait écho aux travaux du photographe Ambroise Tézenas sur « le tourisme de la désolation » (Tourisme de la désolation, Actes Sud, 2014), cette fascination pour la mort qui conduit des visiteurs à arpenter des lieux de souffrance. Mais, s’il y a aujourd’hui autant de visiteurs, c’est que le lieu a pu être préservé, malgré l’effort systématique du IIIe Reich pour effacer les traces. Alors que les maisons se construisent alentour et que les témoins disparaissent, on peut s’interroger sur la place de ce lieu dans notre mémoire collective. Pour Georges Didi-Huberman, il importe de « maintenir le vif de la question à une époque où appartenant à tout le monde, ce lieu d’Auschwitz est livré au risque de devenir une grande réponse passe-partout, un épouvantail de la pensée ou un simple lieu commun »(Essayer voir, Éditions de Minuit, 2014).

A. H.