Actualité des livres

09 janvier 2018
Note de lecture

Mélanie Gourarier

Alpha mâle

Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes


Seuil, 2017
240 p.   20,50 €

Étrange communauté que cette « Communauté de la séduction » composée d’hommes se sentant lésés dans une société qui serait désormais dominée par les femmes. Qui sont ces alpha mâles du xxie siècle, blancs, jeunes et urbains, qui empruntent au conservatisme un discours différentialiste sur le genre, mais que l’on ne prendra plus jamais à payer l’addition ? Les femmes – bien qu’étant au centre des discussions – sont complètement absentes. En effet, cette communauté est plus un lieu d’incorporation de valeurs masculines et de hiérarchisation des masculinités qu’un réel lieu d’apprentissage de la séduction, qui institutionnalise l’asymétrie des relations entre les hommes et les femmes. L’auteure analyse plus précisément la rhétorique sur une prétendue « crise de la masculinité », dont elle montre le caractère récurrent au fil de l’histoire. Loin d’être une exception, l’état de crise – ou du moins ce qui est revendiqué comme tel – serait constitutif de la masculinité. En affirmant que l’égalisation des sexes est en passe de devenir un processus abusif, cette rhétorique permet d’éviter de réfléchir sur sa réalité et réifie le groupe des hommes. Ainsi, le discours sur une prétendue « féminisation de la société », loin d’être la marque d’un réel affaiblissement de la masculinité, serait un instrument de son affermissement.

Elyne Etienne