Le numéro du mois

Janvier/février 2018 / Les mondes de l'écologie

BENHESSA Ghislain et BITTINGER Nathalie
Qu'elle était verte ma vallée

Face à l’aveuglement des hommes, le cinéma post-apocalyptique et les fables d’animation exacerbent la menace écologique, dans l’espoir de renouer avec la nature.

As human beings are blind, post-apocalyptic films and animated fables intensify the ecologist threat in order to take us back to nature.



Toutes nos
Archives