Le numéro du mois

Novembre 2003 / Nouvelles inégalités et protection sociale

CANIVET Guy
La conception française de la déontologie des magistrats

De sordides affaires récentes mettant en cause, à tort ou à raison, des magistrats ont reposé la question: qui juge le juge? Le Premier président de la Cour de cassation expose ici le double mouvement actuel qui consiste dans une codification normative plus rigoureuse des règles, et dans un passage du contrôle confidentiel à un contrôle public.

The French approach to magistrates’ professional code of conduct.
Guy Canivet
With a string of recent, sordid cases where magistrates were rightly or wrongly supposed to be involved, the old poser is back: Who judges our judges? The senior president of France’s supreme court outlines the two undertows currently at work, namely a more formal entrenchment of rules and a switch from a closed-doors to a more public type of scrutiny.


Toutes nos
Archives