Le numéro du mois

Juillet/août 2016 / Trop de touristes ?

CHAMBET Daniel
« Porter le deuil du temps ». « Le Guépard » de Tomasi di Lampedusa

Le chef d’œuvre du Palermitain, publié à titre posthume en 1958, associe l’accélération de l’histoire et le mouvement érotique du monde, les violences et les délices, pour « porter le deuil du temps ».

The masterpiece of the author from Palermo, published after his death in 1958, articulates acceleration of history and erotic movements of the world, violence and delight, to “mourn the loss of time”.



Toutes nos
Archives