Le numéro du mois

Février 2009 / L’universel dans un monde post-occidental

CHEDDADI Abdesselam
La théorie de la civilisation d’Ibn Khaldûn est-elle universalisable ?

Historien précurseur de la sociologie et de la philosophie de l’histoire, Ibn Khaldûn (1332-1406) peut-il encore nous aider à penser les relations entre civilisations à l’heure de la mondialisation ? En mettant en avant le conflit entre unité et diversité, la perfectibilité de la civilisation mais aussi sa corruptibilité, il peut nous aider à nous défaire d’une croyance naïve dans le progrès ou de la crainte de l’homogénéisation du globe.




Can Ibn Khaldun’s theory of civilization be taken as universal? Abdesselam Cheddadi




Can Ibn Khaldun (1332-1406), a historian who predated sociology and the philosophy of history, still help us understand the relationships between civilizations in today’s “globalised” world? With the prominence he gave to the conflict of unity vs. diversity, as well as to the perfectible though corruptible nature of civilization, the Arab scholar can help us shed any naïve beliefs in progress as well as fears of a homogenized planet.






Toutes nos
Archives