Le numéro du mois

Juillet/août 2017 / Le sexe après sa révolution

COLLECTIF
Les aventures de la chair

La chair serait-elle devenue triste après sa libération ? Suivre ses aventures depuis la conception chrétienne du péché jusqu’à la biopolitique contemporaine, en passant Schopenhauer, Kierkegaard, le concile de Vatican II et Larry Clarke, permet d’identifier un refus actuel de la chair comme destin.

Has flesh become sad after its liberation? Following its transformations from the Christian conception of sin to contemporary biopolitics, through Schopenhauer, Kierkegaard, the second Vatican council and Larry Clarke, reveals a present refusal of flesh as fate.



Toutes nos
Archives