Le numéro du mois

Novembre 2017 / Paul Ricœur, penseur des institutions justes

DESPLECHIN Arnaud
Un cinéma de personnages. Entretien

Dans Les Fantômes d’Ismaël, Arnaud Desplechin poursuit sa réflexion sur le rapport entre les sexes, les sentiments et la maladie. Il tisse une continuité entre ses films tout en laissant une grande place aux acteurs qui réinventent les personnages.

In his film Les Fantômes d’Ismaël, Arnaud Desplechin questions gender relations, feelings and disease. He draws links between his films while leaving space for actors to reinvent their characters. 



Toutes nos
Archives