Le numéro du mois

Janvier 2003 / Fins de vie: un temps pour quoi ?

HIGGINS Robert William
L'invention du mourant. Violence de la mort pacifiée

Depuis quelques années, le débat opposant les tenants des soins palliatifs aux partisans de l’euthanasie a donné naissance à une nouvelle figure, celle du « mourant », par laquelle nous tentons de redéfinir notre rapport à la mort. « Nous sommons le mourant de dire, de parler la mort, nous le mettons en position d’incarner réellement l’Autre absolu, le tiers que nous ne savons plus réellement instituer, pour ne pas entendre en fait l’énigme de la mort. »

Inventing the dying. The violence of pacified death. Robert William Higgins
These past few years, the debate between supporters of palliative care and those of euthanasia has given rise to a new figure, ‘the dying’, through which we try and redefine our relationship to death. ‘We call upon the dying to articulate death, to put it in words, we put them in a position genuinely to personify absolute Otherness, the third party we are no longer able to establish, in order to avoid confrontation with the enigma of death.’


Toutes nos
Archives