Portraits

tous les auteurs

FERRY
Jean-Marc


Philosophe

 

Jean-Marc Ferry est l'auteur de la principale traduction du philosophe allemand Jürgen Habermas en français (Théorie de l'agir communicationnel) et son ouvrage principal a pour titre Les puissances de l'expérience (1991). On peut le considérer comme un disciple de Habermas dont la pensée s'articule autour de l'idée que l'identité humaine a plusieurs dimensions, narrative, interprétative, argumentative et reconstructive. Dans l'identité reconstructive je me raconte (narration), mais en rapport avec le registre argumentatif (argumentation), de telle sorte que ce mouvement vers moi est aussi mouvement vers l'autre (identité reconstructive).

 

Cette pensée philosophique (Philosophie de la communication, 1994) se prolonge sur le plan politique dans une réflexion sur l'Europe qu'il considère comme le lieu du post-national (La question de l’Etat européen, 2000), soit cette possibilité que donne l'Union européenne aux nations qui la constituent de se confronter les unes aux autres de manière non-violente. Selon cette vision de l'Europe, les nations conservent leur identité, la principale tâche de l'État est la transmission de l'« éducation légitime » (la culture propre à chaque nation enchâssée dans des savoirs plus universels).

 

Cette vision politique de l'Europe (La République crépusculaire, 2010) est liée au concept de l'identité reconstructive qui est en quelque sorte l'idée de réconciliation, travaillant à la fois sur le registre narratif (tourné vers soi, autocentré) et argumentatif (décentré vers les « lois de la nuit », les « Droits de l'Homme »). C'est une manière de formuler philosophiquement ces processus de réconciliation dont les relations entre la France et l'Allemagne peuvent être considérées comme le prototype.