Portraits

tous les auteurs

HASSNER
Pierre


Théoricien des relations internationales

 

Pierre Hassner s'est consacré à l'étude des relations internationales, qu'il souhaite éclairer à la lumière de la philosophie. Dans ses nombreux articles et ses ouvrages, il propose des analyses informées et originales sur l'évolution des conflits internationaux à l'époque de la guerre froide et après la chute du Mur de Berlin. Spécialiste des relations Est-Ouest, il s'implique ainsi dans le débat politique au moment de la guerre qui déchire les peuples de l'ex-Yougoslavie entre 1991 et 1999. Ses recherches ont pour thème la guerre, la violence et le totalitarisme, et plus récemment les passions dans l'histoire de la pensée politique et les relations internationales (La violence et la paix. De la bombe atomique au nettoyage ethnique, 2000, La terreur et l'empire. La violence et la paix II, 2003).

 

Dans un célèbre article, Pierre Hassner montre que l'on est passé du monde de Locke ("La liberté comme propriété, le libéralisme de l'après guerre froide"), avec des ouvertures sur Kant (projet de paix perpétuelle à mettre en parallèle avec l'émergence des organisations internationales), au monde de Hobbes, c’est-à-dire de la guerre de tous contre tous, et de la recherche de la sécurité maximale, avec des ouvertures sur Nietzsche ("La guerre comme agent de réaffirmation identitaire") et Marx (les disparités socio-économiques sont encore une grille de lecture valable des relations internationales). Ainsi, il voit dans l'événement du 11 septembre et les politiques qui ont suivi (guerres préventives, lois sur le terrorisme qui renforce les pouvoirs de l'état au détriment des libertés) comme une victoire des conceptions sécuritaires d'Hobbes, Nietzsche et Marx, sur des conceptions empreintes de liberté (Kant, Locke).

 

Voir aussi:

Guerre et Sociétés. États et violence après la guerre froide, 2003, avec R. Marchal

Justifier la guerre ? De l'humanitaire au contre-terrorisme, 2005, avec G. Andréani.