Portraits

tous les auteurs

ROMAN
Joël


Philosophe, essayiste et éditeur

 

Joël Roman prône « un multiculturalisme à la française », qui reconnaisse le pluralisme social et culturel de la société française, l’empreinte durable des immigrations post-coloniales, et sache adapter le modèle républicain à la multiplicité individuelle, à la nouvelle question sociale des banlieues et à la présence établie de l’islam de France. Il place ainsi les notions de reconnaissance et de pluralisme au cœur de la recomposition du lien social et politique dans les sociétés contemporaines (La Reconnaissance : Une revendication de dignité, 2006).

 

Il observe, dans les démocraties contemporaines, une disjonction entre l’individu et le citoyen, qui est au cœur de la crise d’identité et de légitimité dont souffrent nos sociétés aujourd’hui (La démocratie des individus, 1998). La nécessité d’une reconnaissance du pluralisme est donc intimement liée à celle de réinvestir le politique, de recréer une citoyenneté active et inclusive.