Offres promotionnelles

L'économie est-elle une science ?

Ce bouquet d’articles se propose d’apporter un éclairage sur les débats qui agitent aujourd’hui la discipline économique. Les articles de Nicolas Bouleau et de Valérie Charolles montrent que la modélisation mathématique, en particulier dans la finance, repose sur la probabilité de certains scénarios et in fine d’une interprétation subjective. Gabriel Colletis souligne que derrière toute norme, même mathématique, se cachent des conventions et représentations socialement situées, dont il faut débattre. L’histoire globale nous apprend également que ces concepts sont géographiquement déterminés. L’économie doit donc utiliser l’apport des sciences sociales pour avoir une compréhension globale des phénomènes. Comme les sociétés, le paradigme de l’économie doit évoluer et ainsi intégrer la contrainte environnementale ou le bien-être des populations. À ce titre, André Orléan propose de passer de « l’économie des grandeurs » à l’économie des relations, en intégrant des considérations sociologiques sur la valeur des choses. Finalement, par son interdépendance et par l’impossibilité de réaliser des expériences contrôlées, il semblerait que l’économie ne puisse être qu’un savoir « d’intuition scientifique » (Roger Guesnerie).

 

Article


Article


Article


Article


Article