Offres promotionnelles

Les images et nous

 

La parution du numéro d’Esprit consacré à la puissance des images (N°424, juin 2016), est l'occasion de faire un retour sur la place dévolue à l'image dans nos sociétés des écrans. Ce dossier réunit différents articles que la revue a consacré à ce thème au cours des deux dernières décennies.

En 1994, il importe d’abord de distinguer, à la suite de Serge Daney, le « visuel » de « l’image », laquelle échappe au mouvement et aux flux. Rareté des images qui jouent pourtant un rôle décisif dans la structuration symbolique du sujet, comme le montre Daniel Brougnoux. C'est ainsi que la mise en scène donne aux images un relief de texture et de chair, que Vincent Amiel pointe dans la représentation des corps dans le cinéma américain (de Buster Keaton à John Cassavetes). En 2004, Thérèse Giraud analyse les mutations introduites par la numérisation qui reconfigure la production et le rapport aux images, dans une horizontalité et une prolifération inédites. L'image pour le meilleur et pour le pire, comme le rappelle le face-à-face entre le terroriste et le tortionnaire : les photographies de torture d'Abou Ghraïb ont en effet laissé des traces indélibiles dans l'imaginaire collectif. À travers les années, alors que les images s’utilisent toujours plus comme des armes,  l'interrogation demeure : comment combattre le sentiment d'impuissance que celles-ci peuvent susciter ? L'article de Carole Desbarats, en 2012, plaide pour une éducation artistique fondée sur les capacités créatrices de l’imagination, laissant toute leur place aux émotions démocratiques (Martha Nussbaum).
 
Image : Liv Ullmann, dans Persona d'Ingmar Bergman (1966).
Copyright : © 1966 AB Svensk Filmindustri
Éditorial


Article


Article


Article


Article


Article