Rendez-vous

08 juin 2016

Colloque interdisciplinaire

Auto-analyse et objectivité scientifique


université Nice Sophia Antipolis

Le constat, non seulement en France mais à l'échelle internationale, de la primauté scientifique, de la rareté en fait et de la difficulté épistémologique de l'auto-analyse constitue la raison principale du projet d'un colloque interdisciplinaire et international sur le thème « Autoanalyse et objectivité scientifique », et forme ce que nous proposons d'appeler « le problème de l'auto-objectivation »

 

PROGRAMME DU COLLOQUE


Mercredi 8 juin 2016
Université Nice Sophia Antipolis
Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3
Maison des Sciences Humaines et Sociales – Sud-Est
Amphithéâtre 31


14h00-14h30 Accueil des participant-e-s

14h30-15h20 Introduction
Salim Abdelmadjid
Attaché temporaire d’enseignement et de recherche en philosophie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Centre de recherches en histoire des idées
Mélanie Plouviez
Maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Directrice du département de philosophie
Centre de recherches en histoire des idées

Session I – Épistémologie historique de l’auto-analyse
15h20-16h10 « Conditions de la Wertfreiheit chez Max Weber »
Isabelle Kalinowski
Germaniste, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique
Laboratoire Pays germaniques, École normale supérieure de Paris

16h10-16h30 Pause


16h30-17h20 « La réflexivité selon Pierre Bourdieu »
Laurent Perreau
Maître de conférences en philosophie à l’Université de Picardie Jules Verne
Centre universitaire de recherches sur l’action publique et le politique

17h20-18h10 « Auto-analyse et objectivité de l’histoire »
Gérard Noiriel
Directeur d’études en histoire à l’École des hautes études en sciences


Jeudi 9 juin 2016
Université Nice Sophia Antipolis
Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3
Maison des Sciences Humaines et Sociales – Sud-Est
Amphithéâtre 31


Session II – Méthodologie de l’auto-analyse
A. De l’auto-analyse à l’auto-objectivation : l’inter-analyse comme principe
méthodologique

9h00-9h50 « L’auto-alter-objectivabilisation »
Salim Abdelmadjid
Attaché temporaire d’enseignement et de recherche en philosophie à l’Université Nice Sophia
Antipolis
Centre de recherches en histoire des idées


9h50-10h40 « La dimension collective de l’auto-analyse : communautés savantes, groupes
sociaux et commune humanité »
Florence Weber
Professeure de sociologie et d’anthropologie sociale à l’Ecole normale supérieure de Paris
Directrice du département de sciences sociales de l’Ecole normale supérieure de Paris
Centre Maurice Halbwachs (Cnrs-Ens-Ehess)


10h40-11h00 Pause


B. Le sujet de l’objectivation


11h00-11h50 « Distance à soi et objectivation »
Jean-Louis Fabiani
Directeur d’études en sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales
Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron


11h50-12h40 « L’auto-analyse et les moteurs subjectifs de l’objectivation : les expériences
de la honte et du mépris peuvent-elles être à l’origine d’un regard objectivant sur les
faits sociaux ? »
Marc Goetzmann
Doctorant avec mission d’enseignement en philosophie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Centre de recherches en histoire des idées


12h40-14h00 Déjeuner

C. L’auto-analyse et les disciplines


14h00-14h50 « L’auto-analyse au coeur même de l’élaboration théorique : le cas de
Theodor Reik »
Jean-Michel Vivès
Professeur de psychologie clinique et pathologique à l’Université Nice Sophia Antipolis
Laboratoire d’anthropologie et de psychologie cognitives et sociales


14h50-15h40 « Auto-analyse et clinique psychotraumatique »
Frédéric Jover
Chef de service des urgences psychiatriques du Centre hospitalier universitaire de Nice
Centre de recherches en histoire des idées


15h40-16h00 Pause


16h00-16h50 « Pleine participation et réflexivité ethnographique »
Arnaud Halloy
Maître de conférences en ethnologie/anthropologie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Directeur du département d’ethnologie-anthropologie
Laboratoire d’anthropologie et de psychologie cognitives et sociales


Vendredi 10 juin 2016
Université Nice Sophia Antipolis
Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély 3
Maison des Sciences Humaines et Sociales – Sud-Est
Amphithéâtre 31


Session III – Objectivité et universalité scientifiques
A. Quelle objectivité scientifique ?


9h00-9h50 « Le mythe de l’objectivité dans les sciences de la nature »
Jean-Luc Gautero
Maître de conférences en philosophie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Centre de recherches en histoire des idées


9h50-10h40 « Gaston Bachelard et la psychanalyse de la connaissance objective »
Lucie Fabry
Étudiante en philosophie à l’École normale supérieure de Paris
Direktaustauschstudentin an der Freie Universität Berlin - Institut für Philosophie

10h40-11h00 Pause

B. Quelle universalité scientifique ?


11h00-11h50 « Les sciences sociales sont-elles condamnées à l’européocentrisme ? La
pensée postcoloniale et les limites de l’objectivation »
Gildas Salmon
Chargé de recherche en philosophie au Centre national de la recherche scientifique
Institut Marcel Mauss – Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités (Cnrs-
Ehess)

11h50-12h40 « De la dominance des mâles à la domination masculine : épistémologie
critique des sciences de la domination »
Elsa Dorlin
Professeure de philosophie politique et sociale à l’Université Paris VIII Vincennes-Saint-
Denis
Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris

12h40-14h00 Déjeuner

Session IV - Conclusion

14h00-14h50 « Socrate et la connaissance de soi »
Elsa Grasso
Maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Centre de recherches en histoire des idées

15h00-17h00 « Perspectives institutionnelles »
Richard Arena
Professeur d’économie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Directeur du Groupe de recherche en droit, économie et gestion
Amel Nafti
Directrice des études et de la recherche à l’École nationale supérieure d’art et Centre
national d’art contemporain « Villa Arson »
Laurent Perreau
Maître de conférences en philosophie à l’Université de Picardie Jules Verne
Centre universitaire de recherches sur l’action publique et le politique
Mélanie Plouviez
Maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Nice Sophia Antipolis
Directrice du département de philosophie
Centre de recherches en histoire des idées
Gildas Salmon
Chargé de recherche en philosophie au Centre national de la recherche scientifique, Institut Marcel Mauss – Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités (Cnrs-
Ehess)